Tourisme Québec
Accueil
 

CAN - 

Le gouvernement du Canada investit dans le tourisme dans l'Ouest canadien

Le gouvernement du Canada a octroyé une aide financière de plus de 11 millions de dollars pour appuyer 65 projets de tourisme dans l'Ouest canadien. Ces investissements proviennent du Fonds pour les expériences canadiennes (FEC). Soulignons que les projets annoncés feront tous progresser à leur manière l’un des cinq créneaux touristiques clés identifiés en amont par le gouvernement : le tourisme hivernal; le tourisme autochtone; le tourisme inclusif, en particulier pour la communauté LGBTQ2+; le tourisme rural; les expériences « de la ferme à la table ».

CAN - 

Signature d’un protocole d’entente entre Ottawa et La Haye

Tourisme Ottawa et le Bureau des congrès de La Haye ont signé un protocole d’entente visant à renforcer la collaboration des deux villes dans le secteur des réunions, des congrès, des conventions et des voyages de gratification (MICE), notamment le marché associatif. Les relations publiques seront encouragées et mises à profit pour présenter Ottawa et La Haye comme les destinations européennes et canadiennes de choix pour les associations internationales. Tourisme Ottawa est convaincu que cette collaboration attirera de nouveaux événements d’affaires internationaux en ville et aidera à positionner la capitale du Canada comme un centre d’innovation prospère à l’échelle internationale.

INT - 

Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme : un engagement en faveur d’un tourisme plus durable, plus éthique et plus accessible

La 23e session de l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme s’est tenue du 9 au 13 septembre à Saint-Pétersbourg, en Russie. L’événement, qui a rassemblé plus de 1300 participants en provenance de 127 pays, s’est conclu sur un engagement de l’ensemble de nations participantes à œuvrer pour un tourisme mondial plus durable, plus inclusif et plus éthique. En outre, cette 23e session a permis l’adoption de la toute première Convention relative à l’éthique du tourisme. De plus, les membres de l’OMT ont conjointement affirmé vouloir faire de l’industrie du tourisme un moteur essentiel de la croissance et de l’emploi en misant sur l’entrepreneuriat, l’innovation et l’éducation.

INT - 

New strategy to grow tourism in Northern Territory by 2030

Le gouvernement du Territoire du Nord (Australie) a récemment publié son Plan de développement touristique 2019-2030. Ce dernier contribuera à orienter les investissements et le développement de la destination au cours des 10 prochaines années, en plus d’aider le gouvernement et l'industrie à tirer profit de ce que le territoire a de mieux à offrir. Pour faire croître durablement l'industrie, ce cadre mise sur quatre composantes : la collaboration entre l’industrie et le gouvernement, le marketing, le développement de l’industrie et le développement de la main d’œuvre. Soulignons que la stratégie fixe un objectif ambitieux : de 2,51 à 3,03 millions de visiteurs en 2030, ce qui représente des dépenses de 3,01 à 3,67 milliards de dollars.

INT - 

The World Tourism Organization launch the 2nd Global Tourism Start-up Competition

L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) et Globalia ont officiellement annoncé le lancement de la deuxième édition du UNWTO Tourism Startup Competition. Ce concours d’envergure internationale vise à identifier de nouvelles entreprises, de nouveaux modèles d’affaires et de nouvelles technologies qui transformeront pour le mieux le secteur du tourisme. Cette année, la compétition comportera cinq catégories : mobilité intelligente, destination intelligente, technologie de localisation, développement rural et innovation de rupture. Jusqu’au 15 novembre, les organisateurs invitent les entreprises et entrepreneurs à présenter leur projet.

INT - 

Deloitte and the World Travel & Tourism Council Jointly Launch Initiative on Future of Work Transformations in Travel & Tourism

Une entente de partenariat a été conclue entre Deloitte et le World Travel & Tourism Council. Cet accord vise à aider le secteur du tourisme à faire face aux mutations du travail et de la main-d’œuvre, de même qu’aux impacts connexes de ces mutations sur les politiques publiques. Entre autres choses, ce partenariat devrait donner naissance à un rapport intitulé The Future of Work in Travel & Tourism. L’ouvrage permettra d’identifier les meilleures pratiques du secteur et de repenser la manière dont la main-d'œuvre, à l’ère du numérique, peut améliorer l'expérience client dans de nombreux secteurs, notamment l’hôtellerie, le transport et la restauration.

QC - 

Paiement mobile : tendance éphémère ou nouvelle pratique?

Le paiement mobile en voyage n’est plus une pratique isolée, majoritairement réservée aux consommateurs chinois. Un récent sondage de la Chaire de tourisme Transat a révélé que 33% des voyageurs en provenance de la France et du Nord-Est des États-Unis considèrent comme « important » de pouvoir payer avec leur téléphone cellulaire pendant un voyage. De plus, 71% de ceux qui envisagent visiter le Québec au cours des deux prochaines années accordent de l’importance à ce critère. Pour les PME de l’industrie touristique québécoise, la mise à niveau technique permettant d’offrir des formes de paiement alternatives devrait être une priorité.

CAN - 

Why cannabis tourism isn't flying high in Canada

Selon Rick Moscone, codirecteur du groupe de travail sur le cannabis de l'Association canadienne du marketing, la réglementation stricte entourant la promotion de la marijuana et des produits touristiques liés à la marijuana empêche le tourisme cannabique de prendre son envol au pays. Des préoccupations liées aux croyances culturelles et morales expliqueraient aussi pourquoi les agences de tourisme canadiennes sont très frileuses quant à l’idée de mettre en valeur le cannabis. De son côté, Jessilin Deschamps, initiatrice de la première croisière cannabique au Canada, est d'avis que le pays boude un marché au potentiel monumental en raison de simples préjugés.

EUR - 

L’intelligence artificielle, un allié de taille pour les professionnels du secteur

En tourisme, la réputation en ligne est primordiale. Pas moins de 86% des voyageurs réservent après avoir lu des avis d’autres consommateurs sur Internet. Un constat plus que parlant qui a poussé le CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur, il y a quelques mois, à lancer son propre dispositif de gestion des avis : Fairguest. Ce programme d’intelligence artificielle parcourt l’ensemble des sites qui contiennent des avis afin de recueillir de l’information sur les établissements touristiques de la région. Une fois les millions d’avis compilés, Fairguest se charge de les analyser et d’identifier immédiatement les points d’amélioration possibles. Ultimement, ce feedback permet aux établissements de proposer aux voyageurs la meilleure expérience possible.

EUR - 

Pour contourner le tourisme de masse, devenez « chuchoteur de secrets »

De plus en plus de touristes sont à la recherche d’expériences locales authentiques, loin des foules. Dans le but de satisfaire la curiosité des visiteurs et de diversifier son offre, la région administrative de Normandie a lancé l’outil Secrets normands. Cette application est destinée aux touristes en séjour dans la région qui souhaitent découvrir des sites « hors circuit » ou qui, à l’inverse, souhaitent partager un « secret » à propos d’un lieu insolite. Le fonctionnement de Secrets normands est simple; l’outil géolocalise l’utilisateur et lui propose des idées d’activités en fonction des secrets accessibles à proximité (expositions, musées, restaurants, etc.).

INT - 

The future of adventure travel: four trends to watch for 2020

Le National Geographic s’est penché sur l’avenir du tourisme d’aventure dans le monde. À l’aube de 2020, quelques tendances sont à surveiller dans ce secteur. D’abord, la revue souligne l’émergence des microaventures, des expériences plus courtes et « réalisables », à proximité des villes, destinées aux consommateurs qui n’ont pas le temps de s’engager dans de longues épopées. Par ailleurs, en réaction au surtourisme, bon nombre de touristes d’aventure chercheraient désormais à visiter des zones peu fréquentées ou délaissées du globe. En outre, les individus intéressés par ce secteur seraient majoritairement des voyageurs en solo, à la recherche d’une expérience transformatrice et/ou environnementalement responsable.

US - 

More Than Half of Millennials Skip Vacations Because They Can’t Afford Them

Environ 55% des milléniaux et 49% des membres de la génération X n'ont pas pris de vacances au cours de la dernière année parce qu’ils n’en avaient pas les moyens financiers, selon les résultats d’une enquête réalisée aux États-Unis par DepositAccounts. En comparaison, seulement 35% des baby-boomers ont « sauté » une année pour la même raison. Par ailleurs, 44% des Américains de tout âge affirment que le coût est le facteur le plus important lors de la planification d'un voyage; 46% maintiennent des dépenses annuelles de vacances inférieures à 1000 dollars américains.

INT - 

Rapport 2019 des excursions et activités touristiques

L’un des segments connaissant la plus grande croissance dans le marché du tourisme est celui des excursions et activités touristiques (+9%). Dans son nouveau rapport, l’entreprise TourScanner identifie les tendances internationales les plus intéressantes qui se développent dans ce secteur de plus de 150 milliards de dollars, tant en termes d’offre que de demande. Entre autres choses, les résultats révèlent que près de 60% des recherches en ligne pour des excursions et activités sont effectuées par des milléniaux (25 à 44 ans) et que 61% sont des femmes. En outre, le téléphone intelligent serait devenu le principal outil de recherche d’informations pour un voyage.

INT - 

Safe Cities Index 2019

Pour la troisième fois, la ville de Tokyo s’est imposée en tête du classement Safe Cities de l'Economist Intelligence Unit. Ce baromètre classe 60 villes, réparties sur cinq continents, en examinant des critères comme la santé, la qualité des infrastructures, l’accès numérique et la sécurité des voyageurs. La capitale nippone est parvenue à devancer Singapour et Osaka dans ce classement dominé par l’Asie-Pacifique (6 pays dans le top 10). La seule ville canadienne étudiée, Toronto, figure au 6e rang. La Ville reine se démarque notamment au niveau de la sécurité numérique et personnelle des voyageurs.

INT - 

Global Destination Cities Index Report 2019

Selon le Global Destination Cities Index, étude publiée annuellement par la société Mastercard, Bangkok figure en tête des villes les plus visitées au monde par des touristes étrangers en 2018. Avec près de 23 millions de visiteurs internationaux l’an dernier, la capitale thaïlandaise devance pour la quatrième année de suite Paris et Londres, toutes deux ayant accueilli un peu plus de 19 millions de visiteurs étrangers. Du côté des villes canadiennes, Toronto et Vancouver se classent respectivement au 38e et 46e rang mondial, puis au 4e et 7e rang en Amérique du Nord. Montréal (66e mondialement) ferme le top 10 nord-américain. Fait intéressant, la métropole québécoise est la 3e destination nord-américaine à la croissance la plus rapide.

 

 

 

Crédits
Coordination et édition : Direction des politiques et de l’intelligence d’affaires, Tourisme Québec
Veille principale, recherche et rédaction : GLS Réseaux
Responsable : Maria Zambito

 

Politique du bulletin LE BELVÉDÈRE
Afin de respecter la législation sur la propriété intellectuelle, le bulletin LE BELVÉDÈRE renvoie l'internaute à la source d'origine de chacune des ressources répertoriées. Aucune œuvre n'est hébergée sur son serveur. LE BELVÉDÈRE propose systématiquement des liens vers d'autres sites qui ne relèvent pas de son autorité. Il est à noter qu'il n'est pas responsable du contenu de ces sites, des liens qui y sont suggérés et des changements ou mises à jour qu'ils subissent.

Gouvernement du Québec